Fermer cette fenêtre

 

   
Salle Richelieu - Comédie-Française
2 rue de Richelieu, Paris 1er

 

 

 
Les Femmes savantes

de Molière

Nouvelle production à la salle Richelieu à partir du 7 septembre 1998


Mise en scène
 
Simon Eine
Décor et costumes Marianne Zentchenko
Lumières Jean-François Vacher-Aveline
Musique baroque française Vincent Dumestre, theorbe
Maquillages Marc Lanfranchi
Maître d'armes François Rostain
Assistante à la mise en scène Colette Jacomet
Assistante aux décor et costumes Christelle Lebert
Assistante aux maquillages Kathia Fontaine

Avec
(* en alternance)

Trissotin
 
Yves Gasc*
Bélise Catherine Samie*
Chrysale Alain Pralon*
Philaminte Claire Vernet*
Bélise Catherine Salviat*
Vadius Gérard Giroudon*
Martine Véronique Vella
Philaminte Alberte Aveline*
Chrysale Michel Favory*
Armande Isabelle Gardien*
Vadius Igor Tyczka*
Armande Sylvia Bergé*
Ariste Bruno Raffaelli*
Clitandre Alain Lenglet*
le Notaire Laurent Montel
Ariste ou Trissotin Jean-Marie Galey*
Henriette Françoise Gillard
Clitandre Laurent Natrella*
Julien Guillaume Gallienne
un valet Alain Lahaye
et
l'Épine   Louis-Karim Nébati
     


Résumé

Un chef de famille est possédé par une lubie, comme Monsieur Jourdain dans le Bourgeois gentilhomme, comme Orgon dans Tartuffe, mais cette fois, il s'agit d'une femme, Philaminte, qui s'est mise en tête de marier sa fille à un pédant. Après les provinciales, treize ans auparavant dans les Précieuses ridicules, il règle ici leur compte aux parisiennes. Longuement méditées, à la différence de la pièce qui précède, les Fourberies de Scapin écrites en un tour de main, les Femmes savantes sont un modèle de grande comédie classique. Il n'y a plus de personnage central, mais une galerie de portraits, où le valet maladroit, le barbon et le cuistre ne sont pas moins ridicules que les trois pédantes persuadées qu'il faut choisir entre " les noeuds de chair " et les délices de la philosophie. "Chassez le naturel..."